STÉPHANIE LEDROIT – Peintre

Stéphanie Ledroit

Son travail est essentiellement centré sur la solitude. Non pas la solitude négative, celle que l’on peut parfois subir du fait du mépris, de l’abandon, de l’individualisme….
Mais la solitude intrinsèque à l’homme, nécessaire à sa réalisation.

Elle se manifeste sous de multiples formes, trois d’entre elles s’invitent dans sa peinture. La solitude créatrice, d’abord, état d’introspection qui lui permet de ressentir ce que je fais, de se détacher de la simple exécution. L’utilisation du couteau pour réaliser ses œuvres participe, également à cette perception.

La solitude de ses sujets, ensuite, essentiellement des enfants qui ont cette capacité à faire abstraction du monde qui les entoure, pour créer leur propre bulle. Cette aptitude si naturelle qui les amène à prendre des poses ingénues, spontanées qu’elle essaie de capter.

Ils s’imposent ainsi, uniques, sur la toile, en camaïeu, avec un fond peu évoca-teur réduisant les informations superflues pour se concentrer sur les attitudes.

Enfin la solitude du regardeur, celui-là même qui se laissera emmener par ce personnage qui lui tourne le dos, vers un ailleurs qui lui est propre. Alors pendant quelques secondes, quelques minutes, il se retrouve, à son tour dans une bulle teintée de souvenirs, de sensations, de rêves….

De cette façon, Stéphanie Ledroit aura au travers d’une de ses toiles et grâce à cette solitude positive, pu créer un moment de partage.

94100 Saint-Maur-des-Fosses

SERGE GUARNIERI – Sculpteur

Serge Guarnieri

Merveilles de la nature, équilibre du monde cosmique, évocation des mythes et des croyances mystiques, voilà ce qui se dégagent des sculptures en métal fusionné de Serge Guarnieri.

Certaines de ses œuvres, en effet, semblent émerger du tréfonds des océans, prenant la forme de coraux, d’anémones ou de méduses extraordinaires. D’autres paraissent s’extraire des entrailles de la terre, prenant la forme de plantes, de fleurs, de graines germantes énigmatiques. Avec leurs racines, tiges et tentacules, les œuvres se déploient dans l’espace qui leur est donné, s’agrippent au vide, cherchent la lumière, projettent leur ombre.

La sculpture végétale, Diatomée par exemple, présente une longue tige, à la fois souple et hypnotique, qui serpente sous le vent. Les tiges de la Méduse Comète, elles, interpellent : entre tentacules tendues sous l’eau et traînée lumineuse dans le cosmos, qu’en est-il ? ….

A travers ces différents univers sous-marins, souterrains, stellaires ou sibyllins, se dévoilent un intérêt pour les sciences, un amour du métal et une finesse d’exécution. Ces qualités fondent l’identité et l’art du sculpteur. Sans doute Serge Guarnieri est-il guidé par Héphaïstos, le dieu forgeron, et Apollon, le dieu des arts. Comment expliquer sinon une telle maitrise du métal et une si grande poésie ?

75012 Paris

MARIE-SOPHIE LESAGE – Peintre

MS Lesage

La peinture est pour Marie-Sophie Lesage la symbiose entre la beauté de notre monde et la multiplicité de ses sentiments. Ses toiles ne sont pas une représentation de la réalité, la ressemblance ne l’intéresse pas.

Bien sûr, MS Lesage utilise la nature, la vie comme source d’inspiration, une lumière entre des arbres, un voile de brume, un reflet, une silhouette, le mouvement du vent et un tableau commence à naître dans sa tête.

Et si ce tableau demeure un lien avec la réalité, celle-ci devient l’alphabet grâce auquel MS Lesage crée sa vision intérieure.

Enfin la technique manie formes et couleurs pour transmettre la poésie et entraîner vers le rêve.

91800 Brunoy

CLAUDE D’HAEYE – Peintre

Claude d’Haeyé

Après avoir travaillé sur des sujets classiques comme les natures mortes, Claude d’Haeyé a éprouvé le besoin de libérer son geste et d’exprimer d’autres émotions. Elle a sa manière d’interpréter la réalité de l’instant, d’exprimer les émotions, avec un style intimiste où l’humain est très souvent suggéré.

Son travail de recherche sur le rendu des matières nécessite, selon ses sujets, plusieurs applications de papier de soie ou d’empreintes diverses, cela lui permet d’obtenir cette impression de velours usés, de draps froissés, de murs aux papiers déchirés.

Claude d’Haeyé aime raconter des histoires dont les objets sont les personnages, ces objets sont pour elle de formidables réserves à mémoire, nos objets du quotidiens sont le support  d’attentes, d’attachements exactement semblables à ceux que nous éprouvons pour les êtres humains. Ils masquent ou réactivent le souvenir.  On ressort rituellement la vaisselle de sa grand-mère, le fauteuil du grand père, remplis d’histoire. C’est pourquoi Claude d’Haeyé a une tendresse particulière pour les objets qu’elle peint.

Rendre vivant l’atmosphère d’un diner entre amis, l’ambiance de la maison, réconfortante et chaleureuse. Sa palette de couleurs douces et subtiles, réalisée à base de pigments et d’huile, permet de rendre palpable l’intimité, l’ambiance qui habite ses scènes  Son désir profond : peindre et faire partager à d’autres cette énergie positive qu’offre la Peinture.

92100 Boulogne-Billancourt

DANIEL CONVENANT – Peintre

Daniel Convenant

Toute sa vie Daniel Convenant a dessiné et s’est consacré depuis 1993 pleinement à la peinture en tant que professionnel.

Son interrogation permanente sur le sens de la vie et son travail d’observation de la nature, des matières, des strates et des compressions lui ont fait passer de la vision du « grand » à     « l’infiniment petit ».

Confronté à une société au rythme de vie effréné, Daniel Convenant a adopté l’ancienne technique du bitume. Ce médium, issu d’une énergie fossile, qui existe depuis l’antiquité, l’aide à travailler de façon plus rapide et plus spontanée. Sa peinture navigue entre l’art asiatique et un style plus épuré avec pour seule couleur celle du bitume.

La profondeur de sa couleur noire, la chaleur et la puissance qu’il dégage lui permettent de passer de l’harmonie à l’explosion, de la fragilité à la puissance, de la douceur à la violence et à l’apaisement quand, tel un calligraphe, son geste se libère pour traduire une émotion forte.

78000 Versailles

FRED LATRACE – Peintre

Frédéric Latrace

Adolescent, les premières œuvres de Frédéric Latrace sont influencées par le décor urbain dans lequel il évolue. Frédéric Latrace a toujours peint l’humain en action : dans la rue, les bars, les brasseries, parfois dans son intimité.

Plus tard, la mer, les portuaires, le ciel et l’eau sont venus s’ajouter à son inspiration initiale. Ses dernières recherches sont tournées résolument vers la mer, le ciel, les nocturnes. Cette partie de notre environnement qui se trouve entre le réel et le rêve !

Sa peinture ne délivre pas de message transcendantal, c’est une « tranche de vie », que Frédéric Latrace peint après l’avoir vécue. Peintre du vécu : « des gueules », des ambiances, la vie de jour ou de nuit. Sensible à ce grand décor qu’est Paris et sa banlieue, Rotterdam, Londres ou Venise…

Frédéric Latrace est un peintre témoin de son temps !       

Sa technique
Si ses supports sont variés  : châssis ou cartons entoilés, cartons, papier, panneaux de bois préparés, Frédéric Latrace utilise la peinture à l’huile, l’acrylique et s’exprime sur des formats classiques 1 à 120, et formats carrés voire des grands formats 4 x 2 m.

Parfois, afin de respecter des demandes précises, Frédéric Latrace peint des œuvres avec des techniques à l’eau acrylique et lavis de grands formats.

78117 Chateaufort

NEMO – PASCAL MERLET – Peintre / sculpteur

Némo – Pascal Merlet

Un univers élégant teinté d’humour, fantasmatique et raffiné entre figuratif et abstrait. Rencontres complices entre l’homme et l’animal, portraits humoristiques, personnages caricaturés aux corps gonflés, figures animales sur fond de mosaïques et d’arabesques, Pascal Merlet a su créer son propre monde pictural reconnaissable dès le premier regard. 

Il nous séduit par cet univers singulier, la remarquable qualité de sa peinture foisonnante de  détails minutieux, sa palette subtile, ses sublimes nuances patinées. L’artiste. 

Peintre professionnel depuis 2001, membre à la Maison des Artistes, il participe à de nombreuses expositions et salons internationaux dont il fut l’invité d’honneur à plusieurs reprises, et obtient de nombreuses récompenses, dont des médailles d’or, pour l’originalité et la qualité de son travail pictural. 

Lors de l’été 2018, l’artiste se penche sur des matériaux de récupération, qu’il détourne et  modifie; se tournant alors vers la sculpture sous le nom de Nemo.

Pascal Merlet est un passionné toujours à la recherche de nouvelles techniques, sa peinture et ses  sculptures sont en perpétuelles évolutions. 

Technique : Huile – Acrylique – Métaux -Technique mixte.

36110 Levroux

RÉGIS BROUSTET – Peintre

Régis Broustet

L’âme de l’urbain
Par un jeu d’encre et d’acrylique autant sur toile que sur papier, Régis Broustet vient croquer les ambiances de l’urbain parisien avec une attirance pour le romantisme du quartier de Montmartre. Sans omettre l’humain car nos semblables restent des acteurs essentiels des compositions et affirment par leurs attitudes l’âme du lieu. Avec un emploi limité des couleurs, Il privilégie les camaïeux sépia pour une meilleure résonance de l’encre et par conséquent des contrastes.

Régis Broustet reste dans une démarche de dessin avec un trait spontané, les projections d’encre et de peinture ou des coulures apportent une vibration contemporaine dans la représentation. Sans être passéiste, l’évolution de nos environnements est immuable et nous avons tous besoin de repères voire de rappels d’un endroit oublié ou disparu.

Aussi ses lavis se révèlent être des instantanés de notre temps empreints d’une note artistique et deviennent des témoignages pour les générations à venir.

Présent sur de nombreux salons nationaux, Régis Broustet est sociétaire de la Fondation Taylor, du Salon du dessin et de la Peinture à l’eau. Artiste professionnel, inscrit à la Maison des Artistes.

92320 Châtillon